Le dragon de Calais, un rêve éveillé.

          Souvenez-vous, il y a trois ans je vous parlais de deux impressionnantes créatures (Long-ma la jument dragonne et Kumo l’araignée) qui avaient trouvé refuge le temps d’un weekend à Calais pour notre plus grand bonheur. A l’issue de ce weekend magique et à l’engouement créé par ces machines vivantes, la maire de Calais, Natacha Bouchart, s’est associée à François Delarozière et la Compagnie La Machine pour créer notre propre histoire

« Sous l’épaisse croûte terrestre, circulent de profondes
galeries qui relient les mers et les continents. Parfois ces
galeries se ramifient et s’élargissent au point de créer
des mondes. Dans ces galeries évoluent des créatures
fantastiques. De ce dédale enfoui, les grandes villes
humaines sont les portes, elles ouvrent les passages
qui relient le monde souterrain à notre monde. Depuis
l’aube des temps ces « portes » sont scellées et maintenues
fermées par des pierres sacrées. Les Dragons sont les
gardiens des mondes, ils sont les garants de l’équilibre.
Les dragons existent sous toutes les formes, leurs pouvoirs
sont immenses et chaque dragon est unique. Le Dragon
de Calais est à la fois de feu, d’air, de terre et d’eau, il est
depuis toujours celui qui veille sur les terres et mers du nord.
Les dragons n’apparaissent aux hommes qu’en situation
d’extrême nécessité, pour régler un conflit ou apaiser un
mal. Ils sont naturellement bienveillants, mais peuvent
aussi être sauvages et imprévisibles. » Crédit.

          De cet accord sont nés un dragon, des varans et des iguanes qui envahiront Calais au fil du temps. Le but de ce projet est de relancer l’activité touristique de la ville suite à l’importante crise migratoire qui a joué sur l’image de la cité des six bourgeois. En disposant ces créatures à des endroits stratégiques de la ville, ces machines pourront vivre et évoluer quotidiennement avec les habitants et touristes qui se verront offrir un spectacle permanent!

« Lors des travaux récents menés pour étendre le port de Calais,
sous la mer, les ouvriers ont descellé la pierre sacrée qui
verrouille la porte du nord et protège la surface de la terre des
mondes enfouis. Une créature fantastique a réussi à franchir la
porte pour s’inviter dans notre monde. Les empreintes relevées
dans le sable sont celles d’un gigantesque Dragon. Libéré des
mondes souterrains,
le Dragon de Calais va entrer dans la ville. » Crédit.

          Tout juste une semaine que le dragon a posé ses pattes à Calais et nous ne sommes pas encore revenus de ce voyage extraordinaire qui nous a été offert ! 3 jours de spectacles, malgré la pluie et le vent nous étions au rendez-vous, venus du monde entier, pour observer les « premiers pas » du dragon de Calais. Cette créature de bois et d’acier est la plus longue et la plus lourde que la Compagnie la Machine a créé ce jour.

          Cet animal est impressionnant de par sa taille (25m de long, jusqu’à 15m de hauteur et 17.5m de largeur ailes déployées) et son poids (72 tonnes) certes, mais notamment pour les fonctions qui lui ont été attribuées : il crache de feu, de l’eau, de la fumée. Ses yeux, ses paupières, sa langue, ses nageoires… sont mobiles ce qui le rend vraiment vivant et doté d’émotions ! Le Dragon de Calais a évolué dans la ville pendant 3 jours grâce à 17 personnes qui l’ont manipulé avec brio, avant de trouver refuge dans son abris sur le front de mer.

          Cette domiciliation n’était pourtant pas gagnée d’avance ! Apeuré et perdu lors de son arrivée dans notre monde, le dragon a d’abord été agressif envers les hommes qui ont voulu le chasser. Les humains ayant tout essayé pour faire fuir cet animal cracheur de feu, mais en vain, ont alors décidé d’essayer la méthode douce en apprivoisant cette créature par la musique. Son regard s’est alors adouci, finies les flammes et bonjour à son doux souffle chaud sur les humains.

          Lors de la dernière représentation du 3 novembre, les humains ont proposé au dragon d’élire domicile à Calais au cours d’un spectacle grandiose, avec un orchestre. Aussitôt sous le charme l’animal n’a pas pu refuser cette offre pour ainsi devenir le Dragon de Calais !

          Je n’ai malheureusement pas pu assister à toutes les représentations durant ces 3 jours de spectacle, mais celles que j’ai pu voir m’ont énormément ému ! Tout a été pensé dans les moindres détails pour ce magnifique dragon. Ses couleurs nous rappellent celles de notre si belle plage, les détails de sa « peau » écaillée et cicatrisée qui nous montre que cet animal a déjà « vécu des batailles »… Je trouve incroyable que des machines puissent être « vivantes » et nous émouvoir à ce point ! Comme je le disais dans mon précédent article sur les créations de La Machine, je suis toujours émerveillée par ces prouesses techniques et artistiques et je remercie les créateurs pour ces rêves éveillés qu’ils nous permettent de vivre…

          Un dragon des mers, de terre, de feu… qui résistera à toutes les tempêtes et veillera sur la ville de Calais. Si vous avez manqué son arrivée, pas de panique, en dehors des spectacles le dragon de Calais pourra transporter une cinquantaine de personnes sur son dos grâce à l’escalier intégré à sa queue. Vous pouvez dores et déjà vous renseignez pour réserver vos places ici !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.